1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 |

C16 : Les archives de City One

- C’est qui lui ?
- Il s’appelle Danny LUCK, à ce qu’il paraît. On dit qu’il est nouveau mais que La Machine n’a pas encore envoyé les données le concernant.
- Pourquoi c’est Mary qui s’en occupe ? Mary et moi avons été liés par La Machine, je ne veux pas qu’elle traîne avec ce type. Et je pense que La Machine ne le veut pas non plus.
- Calme-toi Nicolas. Regarde, on dirait qu’il quitte le groupe de Mary, il est seul maintenant. Tu veux qu’on lui fasse comprendre de ne plus s’approcher de Mary ?
- Oui. Appelle les autres. On va le suivre et quand il n’y aura plus personne autour, on lui fera sa fête !

Après le cours, Danny a échangé quelques amabilités avec le groupe de filles qui étaient présent à son arrivée par l’ascenseur ; puis, prétextant une chose urgente à faire, a pris congé. Danny se dit alors qu’il s’est bien débrouillé jusqu’ici pour ne pas attirer le soupçon sur lui. À présent il doit trouver les registres des irrégularités de City One d’où il espère tirer des informations sur sa naissance. Cette recherche n’est pas aisée, l’école de La Légende est un bâtiment gigantesque. Après avoir erré dans plusieurs couloirs, il tombe finalement sur ce qui semble être une bibliothèque au bout d’un cul-de-sac. Sur la porte entrouverte est écrit : « Archives de City One ». C’est une pièce très vaste et au plafond très haut, et qui abrite d’immenses étagères. Pas de doute, il doit bien s’agir de l’endroit où se trouvent les registres dont a parlé TONTON. Après s’être rapidement assuré qu’il n’y avait personne aux alentours et que la pièce était vide, Danny entre en refermant la porte derrière lui. Mais au moment même où la porte se ferme, un groupe de jeunes élèves de l’école mené par Nicolas, le compagnon que la Machine a choisi pour Mary DAY, arrivent dans le couloir…

C17 : La vérité par le sang

- Où il est passé ?
- Dans ce couloir, il n’y a que les archives.
- Pourquoi il serait allé aux archives ? Son comportement est étrange, presque illogique. Bon attendez ici, je vais voir s’il y est.
- OK Nicolas.

Danny LUCK a donc réussi à pénétrer aux archives de City One. De nombreux livres retraçant divers aspects de La Légende sont rangés ici par ordre alphabétique. Après avoir passé en revue diverses grandes étagères, Danny parvient à trouver l’endroit où se trouvent les registres d’irrégularité. D’après la grande BABA, Danny aurait 16 ou 17 ans. Il serait donc né dans les années 2990 – 2991. Malheureusement, Danny constate qu’aucune irrégularité le concernant n’est mentionnée durant toutes les années 2900 - 3000. En parcourant les registres il trouve la naissance de son ami « Charlie » qu’il savait plus jeune que lui avec l’indication « Naissance non autorisée – Code : CEE12 ». Ce genre de code est attribué par La Machine à tous les êtres qui sont repérés par les capteurs de City One. Il correspond aux ondes cérébrales de chacun. TONTON dispose, dans une pièce cachée de son bar, d’une machine capable de mesurer ces ondes et de définir le code. C’est avec cet instrument qu’il retrouve les parents des enfants Illogiques. En comparant les ondes d’un enfant et celles des parents potentiels, il peut alors établir des filiations. Le Code de Danny est : « HG221 ». De nombreuses informations sont répertoriées dans les registres, comme des comportements étranges de certains habitants de City One, mais le code de Danny LUCK reste introuvable. Alors qu’il est plongé dans ces livres, Danny est surpris par le responsable des archives, un homme appuyé sur une canne et qui semble très vieux :

- Je peux vous aider dans vos recherches ?
- Ah… Euh… Non merci.
- Vous êtes sûr ? Je suis au courant de tout ici vous savez.
- Euh… Je cherche une naissance, mais une naissance non autorisée par La Machine.
- Une naissance non autorisée ? C’est pour quel cours ?
- Euh… C’est personnel… Enfin je veux dire c’est la Machine qui veut que je cherche… Je ne la trouve pas dans ces registres.
- Pour les naissances non autorisées j’ai une base de donnée sur l’ordinateur de mon bureau. Les capteurs de La Machine repèrent toute nouvelle naissance sur City One, même les non autorisées, et elle classe ces dernières en fonction de la structure sanguine des parents qu’elle connaît déjà. La Machine peut ainsi calculer les structures sanguines possibles du nouveau-né non autorisé. Ainsi, à partir d’un échantillon de sang, mon ordinateur peut déterminer les parents de n’importe qui, même des enfants illogiques.
- C’est comme un test d’hérédité ? C’est exactement ce dont j’ai besoin.
- Oui mais il faudrait un échantillon de sang pour effectuer cette recherche.
- Pas de problème.

Sur ces mots, le vieil homme amène Danny dans son bureau. C’est une sorte de mini-labo de chimie, tout carrelé. Sur une paillasse, se trouve un ordinateur et à côté, un réceptacle prêt à recevoir une goutte de sang pour effectuer la recherche dans la base de données. Après les recommandations du vieillard, Danny le remercie tout en le poussant à l’extérieur de la pièce, et s’y enferme seul. Là, il prend un livre posé devant lui et se coupe volontairement le doigt en le faisant glisser sur le bord d’une page. Il dépose alors une goutte de son sang dans le réceptacle relié à l’ordinateur…

C18 : Je n’existe pas

- Monsieur FRANK ? Monsieur FRANK ?
- Oui, j’arrive, un instant. Nicolas ! Que veux-tu ?
- Je cherche un ami. Il a du rentrer ici il y a quelques minutes.
- Ah oui, tu veux sans doute parler de ce jeune homme du rayon des irrégularités. Il est dans mon bureau pour effectuer une recherche sur une naissance.
- Ah oui ? Il a dit pourquoi La Machine veut qu’il recherche cette naissance ?
- Non. Mais La Machine a ses secrets.
- Oui sans doute… Merci je vais le rejoindre.

Après avoir mis une goutte de sang dans l’analyseur de l’ordinateur, la recherche s’est enclenchée. Danny LUCK devrait, dans un instant, avoir des réponses sur lui et sur ses parents. Le calcul est long et Danny est en sueur face à cette attente. Mais, alors que la recherche n’est pas encore terminée, la porte du bureau s’ouvre…

- Eh toi ! Danny LUCK c’est ça ? Il faut qu’on parle.
- Ah… Mais je ne te connais pas.
- Tu connais ma compagne. Je suis Nicolas. Moi et Mary DAY avons été unis par la machine.
- Oh, tu sais, je ne connais pas vraiment Mary DAY… Elle et ses copines étaient là quand je suis arrivé, c’est tout…
- Oui et bien t’as intérêt à ne plus t’approcher d’elle.
- Oui d’accord. De toute manière je ne compte pas rester ici très longtemps. Dès que ma recherche sera…
- Comment ça ? Tu ne viens pas d’intégrer l’école de la Légende ? Comment pourrais-tu partir d’ici ? Et puis, c’est quoi cette recherche ?

Au moment où Danny était inondé d’interrogations de la part de Nicolas, un signal sonore retentit de l’ordinateur. La recherche est terminée. L’écran affiche : « NON EXISTENCE ». Un choc pour Danny LUCK qui, après avoir lu cette information, se retourne vers son interlocuteur et déclare : « Je n’existe pas ».

C19 : L’ami Raphaël

Pendant que Danny LUCK se trouve toujours à l’école de La Légende, TONTON reçoit la visite d’un ami dans son bar, le MELON BUG :

- TONTON, TONTON !
- Oui ? Raphaël ! Que t’arrive-t-il ?
- Je suis venu parce que nous sommes amis. La brigade de la Légende va faire une descente ici dans quelques minutes.
- Une descente ? Mais pour quelle raison ?
- La Machine vient de signaler qu’un traqueur avait oublié une carte d’accès ici il y a quelques jours et le Grand Manouti pense qu’elle a peut-être été utilisée. C’est grave. Ils vont venir t’arrêter.
- D’accord, merci de m’avoir prévenu. Je dois partir.
- Partir ? Mais pour aller où ?
- J’ai de bons amis à Hole.
- Hole ? C’est une folie. Tu seras considéré comme un Illogique si tu fais ça. La Machine ne te laissera jamais aller jusque là de toute manière…. Et moi non plus.

À cet instant, Raphaël, le vieil ami de TONTON et membre de La brigade de la Légende, sort une télécommande. Cette télécommande, chaque brigadier de La Légende en possède une. Elle permet d’envoyer un choc électrique dans le cerveau de n’importe quel habitant de City One afin de l’immobiliser. La Machine a veillé à ce que chaque naissance à City One soit contrôlée, et pour cela elle a numérisé les ondes cérébrales de chaque nouveau né. En effet, l’onde cérébrale de chacun est spécifique, elle constitue une véritable signature. En répertoriant les ondes cérébrales de chaque habitant de City One, il est ainsi possible d’immobiliser un individu particulier en activant une onde contraire. Après avoir entrer le code correspondant à TONTON dans la télécommande, Raphaël n’a plus qu’à appuyer sur un bouton pour que son ami tombe dans un coma instantané. Raphaël n’ose pas aller jusque là, mais soudain, une équipe de cinq brigadiers de la Légende fait irruption à MELON BUG. L’un d’eux s’approche de Raphaël, lui prend la télécommande des mains et appuie sur le bouton. TONTON pousse alors un cri atroce avant de s’évanouir. L’homme dit alors à Raphaël :

- Je t’avais dit que tu n’avais qu’une minute avant qu’on intervienne. Ramasse ton ami et amène-le au QG.
- Oui Commandant.

C20 : L’intrus repéré

- Grand Manouti, on vient d’avoir l’information de La Machine. La carte d’accès a bien été utilisée dans l’ascenseur central. Et, ça s’est passé le jour de l’incident de BIG PLACE.
- J’en étais sûr ! Ça signifie qu’il y a une personne non autorisée à ELYSION. Condamnez l’utilisation de l’ascenseur et effectuez un recensement de tous les élyséens immédiatement. Il faut absolument retrouver l’intrus.

Danny LUCK n’a donc pas obtenu les informations qu’il voulait aux archives de l’école de La Légende. Ou plutôt il a eu une information terrifiante : pour La Machine, Danny n’existe pas. Encore plus illogique que les Illogiques, il se sent bien seul à présent. Nicolas, qui a surpris Danny en train d’effectuer sa recherche, comprend que ce garçon qui se trouve en face de lui n’a pas été amené ici par la volonté de La Machine. Mais pour Danny, tout cela lui est égal à présent. Il se trouve dans un profond désarroi face à la proclamation de sa non-existence par l’ordinateur qui a analysé son sang. Alors que Danny commençait à sombrer dans un mutisme absolu, perdu dans ses pensées les plus sombres, oubliant même que se tenait devant lui un certain « Nicolas » bien décidé à le dénoncer aux Traqueurs, une alarme retentit dans toute l’école de La Légende. À ce signal, Danny comprend qu’il a été repéré. Ce réveil brutal le pousse comme par instinct à s’enfuir des archives. Il fait tomber Nicolas au passage, et lance un « Au revoir et merci » au vieux FRANK dont il quittait le bureau, le vieillard restant statufié devant la course précipitée de Danny LUCK.
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 |
Dayluck